Chanson pour les mois d’hiver

Il y a des chansons qui soulèvent, d’autres qui stimulent. Il y a celles aussi qui savent émouvoir, ou encore apaisent…

Il y a quelques années, j’ai vécu un épisode d’anxiété prononcée. Fatigue, stress, surmenage ont été cause de remous qui ont engendré chez moi divers problèmes de santé, que je ne souhaite à personne! Pourtant, quand on ose parler de troubles d’anxiété, on se rend compte que plusieurs ont vécu semblables difficultés : en fait, ils toucheront une personne sur quatre au cours de leur vie!

Avec le recul, je réalise que cet épisode difficile m’a appris à mieux prendre soin de moi : dire non de temps à autre, m’accorder repos et moments de plaisir, être bon avec moi-même. En vérité, rien d’égoïste là : ces espaces privilégiés me redonnent non seulement de l’énergie mais m’aident à être davantage présent aux autres. Alors, quand vient le temps, mon oui est plus senti.

Le docteur Bourne, dans son livre Maîtriser votre anxiété, rappelle d’ailleurs que nous devrions instaurer davantage de temps d’arrêt dans nos vies afin de favoriser notre santé physique et mentale. Il propose un mode de vie que bien peu ont pris le parti de suivre, vu les exigences actuelles du travail : s’accorder, outre le sommeil, des temps de repos d’au minimum une heure par jour, une journée par semaine, une semaine par trimestre… et quatre semaines de vacances par année. Moins que cela, vous êtes à risque de développer des troubles d’anxiété…

Chansons pour les mois dhiverIl semble justement que l’hiver soit la saison propice pour refaire le plein. Pourtant, nos sociétés incitent les gens à poursuivre leurs nombreuses activités alors que tout pousse au retrait, au ralentissement, à l’«hibernation». Pourquoi se battre contre tempêtes ou verglas? L’économie sans visage, qui roule comme une boule de neige sans fin, emporte tout sur son passage. Mais il y a des chansons…

… des chansons dont les paroles redisent l’importance de s’accorder du temps. Quand j’entends les mots de celle-ci*, interprétée par Isabelle Boulay, je ne peux que ressentir un profond bien-être :

Chanson pour les mois d’hiver
Chanson pour rêver, chanson douce-amère
En plein cœur de décembre
Il tombe des étoiles de neige

L’automne est déjà loin derrière
La forêt enneigée calme les colères
Il y a ce silence qui hante
Les montagnes et la plaine

Allume le feu,
réchauffe-moi tant que tu peux
Chante-moi un air
Ta chanson pour les mois d’hiver
Celle qui dans tes yeux,

éclaire ton âme, comme le feu
Moi, j’éteins la lumière
Y a plus que nous deux sur la Terre

[…]

Et loin de nous les inquiétudes du temps
Ici, y a qu’toi et moi et le vent
J’regarde nos pas dans la neige et je ressens
Nos cœurs battants sur tapis blanc

Cette poésie m’apaise, m’invite au lâcher-prise, à vivre l’instant présent! Elle a l’effet d’un jeté dans lequel on s’enroule pour se réchauffer, d’un chocolat chaud, de périodes d’accalmie. Surtout, pas besoin d’être en couple pour vivre de pareils moments! On peut les vivre seul à seul avec son meilleur allié : soi-même. Se considérer, c’est apprendre à devenir son meilleur ami. Ainsi, on pourra vraiment écouter son cœur battre au rythme des heures, loin des inquiétudes, rempli de paix. Que du bien!

* tirée de l’album Chansons pour les mois d’hiver, 2009.

Publicités

Beauté de l’hiver

As-tu pénétré la beauté de l’hiver?

Les bleus apaisants des reflets de la neige.

Le blanc radieux des luminaires du ciel.

L’aquarelle des paysages émus devant ce froid silence.

L’univers entier aspire au bleu de l’harmonie, du recul, de l’arrêt…

Le ciel est là aussi… calme et bleuté.

Comme une douce promesse d’un monde plus humain et plus divin à la fois…

Devant tant de magnificences, un souhait :

Que nos âmes s’enflamment de créativité et de beauté

Pour renouveler la face de notre planète bleue…

Et redécouvrir les sentiers heureux de nos vies.