Le chant de la Tamassee

chant-de-la-tamasseeLa jeune Ruth, douze ans, venue pique-niquer avec ses parents sur le bord de la Tamassee, cette rivière qui dessine la frontière entre la Caroline du Sud et la Géorgie, s’avance tranquillement dans les flots. Elle se donne le défi de poser un pied dans chaque État, mais elle perd pied, est emportée par les eaux houleuses et se noie. Après des jours d’essais, les plongeurs ne parviennent toujours pas à dégager son corps, coincé sous un rocher à proximité d’une chute. Inconscient des dangers associés aux courants de la rivière, le père de Ruth décide de faire appel à des ingénieurs qui proposent d’installer un barrage amovible afin de détourner le cours de l’eau et de récupérer ainsi le corps de l’enfant. Les environnementalistes s’y opposent : l’opération perturbera l’état naturel de la rivière qui bénéficie du label « rivière sauvage », protégée ainsi par les lois fédérales, et créera un dangereux précédent.

Les deux camps s’affronteront violemment et le cirque médiatique se déchaînera, surpassant les enjeux de la sépulture d’une enfant… C’est ce dans quoi nous plonge avec maestria le fabuleux roman Le chant de la Tamassee de Ron Rash, roman issu du courant littéraire américain de la « Nature Writing » où « l’environnement non humain est évoqué comme acteur à part entière et non seulement comme cadre de l’expérience humaine [et où] les préoccupations environnementales se rangent légitimement à côté des préoccupations humaines » (Wikipédia).

Ce drame humain et environnemental déchirant nous transporte dans des lieux chargés d’émotions, de vérité et de poésie, dans un tableau d’une rare beauté aux accents qui touchent presque au mystique. À lire!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s