La fin du hasard

la-fin-du-hasardLes livres des frères Bogdanov m’apportent toujours jubilation! Chaque fois, je suis renversé devant la beauté de l’Univers qui nous accueille. Ce dernier livre ne fait pas exception. La fin du hasard nous fait vivre, par le moyen d’un langage simple et d’une écriture rythmée, les péripéties qui ont présidé à la découverte de l’origine de l’univers. Il faut savoir qu’il n’y a pas 70 ans, le monde scientifique croyait dur comme fer que l’univers était éternel, fruit du pur hasard, et qu’il n’avait ni commencement ni fin. Il a fallu que des chercheurs risquent leur vie même, dans certains cas, pour que l’idée d’une singularité à l’origine de notre monde fasse son chemin. Et enfin que la théorie du Big Bang soit acceptée par l’ensemble de la communauté scientifique et devienne… réalité.

Aujourd’hui, on a pu photographier le rayonnement fossile, vérifier ses variations infimes qui confirment sa nature, prouver l’expansion continue des galaxies et montrer que l’univers et ses fondements ont surgi en moins de… cinq minutes. Bref, qu’il est réglé au quart de tour, et que rien ne laisse place au hasard : une variation d’un iota et rien de ce que nous sommes n’aurait existé. Rien! Voilà donc l’aventure fascinante dans laquelle nous plonge ici Igor et Grichka Bogdanov avec ce livre passionnant (Grasset, 2013), qui m’a ému profondément et se lit comme un roman. Magnifique! Époustouflant! Je le recommande vivement à tous et toutes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s