Corps conducteurs

corps-conducteurs« Le thérémine est un des plus anciens instruments de musique électronique, inventé en 1919 par le Russe Lev Sergueïevitch Termen (connu sous le nom de Léon Theremin). Composé d’un boîtier électronique équipé de deux antennes, l’instrument a la particularité de produire de la musique sans être touché par l’instrumentiste. Dans sa version la plus répandue, la main droite commande la hauteur de la note, en faisant varier sa distance à l’antenne verticale. L’antenne horizontale, en forme de boucle, est utilisée pour faire varier le volume selon sa distance à la main gauche. » (Wikipédia)

Ça vous dit quelque chose? Eh bien, précipitez-vous pour lire le roman Corps conducteurs de Sean Michaels, paru tout récemment chez Alto (2016). Vous y découvrirez une histoire d’amour haute en couleur qui nous dévoile aussi les péripéties rocambolesques de l’inventeur du thérémine, à la fois scientifique, espion, musicien, maître de kung-fu et… prisonnier, qui s’étalent de la Russie à New York, en passant par Carnegie Hall et le goulag. Un roman biographique, mêlant l’histoire et la légende, qui nous laisse pantois et ravis. Écrit avec maestria.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s