Pour les enfants du monde entier

Avec les mois de juillet et d’août arrivent le doux temps des vacances. De beaux souvenirs remontent. Bien que j’aimais l’école, je me rappelle cette joie qui m’envahissait d’avoir devant moi des semaines de plaisir à jouer, à bricoler, à lire, à courir dans le champ, à flâner aussi. C’était la liberté, et nous avions à peine conscience de notre chance. J’imagine aussi la joie des enfants d’aujourd’hui qui, dans notre pays, ont le loisir de choisir leurs loisirs…

Plus tard, une fois grand, j’ai eu l’occasion de travailler dans le domaine de la solidarité internationale. J’ai alors pu constater cette chance qu’avaient les enfants d’ici. Aujourd’hui, plus conscient, je ne peux oublier la situation d’autres enfants qui n’ont pas même le loisir de profiter des belles années de leur enfance. Je pense aux enfants du monde qui vivent dans des zones de conflits, aux jeunes fillettes exploitées comme domestiques, aux enfants maltraités, affamés, démunis… et même aux enfants qui sont recrutés de force par des milices armées pour tuer d’autres enfants.

Selon Amnistie internationale, « des centaines de milliers d’enfants de moins de dix-huit ans sont impliqués dans des conflits armés, soit au sein des forces régulières de leur pays, soit en tant que membres de groupes armés ou de milices. Nombre d’entre eux ont été enlevés alors qu’ils étaient à l’école, dans la rue ou chez eux. D’autres s’engagent « volontairement« , souvent parce qu’ils ne voient guère d’autre solution. Filles et garçons participent au combat. Beaucoup sont tués ou blessés. D’autres servent d’espions, de messagers, de porteurs, de domestiques, de poseurs de mines ou de démineurs. Les filles risquent tout particulièrement d’être violées et soumises à d’autres formes de violence sexuelle. Ces jeunes sont spoliés de leur enfance. Ils sont exposés à de terribles dangers, ainsi qu’à de profondes souffrances physiques et psychologiques. »

Pensons en particulier à la Syrie où on compte que près de 15 000 enfants sont morts depuis le début du conflit. L’Unicef affirme même qu’un million d’enfants se trouvent dans des zones assiégées ou impossible à atteindre : « Privés d’aide, vivant dans des décombres et luttant pour trouver de la nourriture, de nombreux enfants syriens se sont retrouvés sans aucune protection, aide médicale ou soutien psychologique et ont peu ou pas accès à l’éducation. »

Cette réalité me fend le cœur. Comment pouvons-nous tolérer en 2014 que des enfants soient ainsi traités et subissent les conséquences des décisions prises par des adultes imbus de pouvoir? Devant mon impuissance, je n’ai envie que de lancer un cri à Dieu. La chanson Pour les enfants du monde entier d’Yves Duteil apporte un baume et me donne les mots. En voici quelques extraits.

Pour les enfants du monde entier
Qui n’ont plus rien à espérer
Je voudrais faire une prière
À tous les Maîtres de la Terre

À chaque enfant qui disparaît
C’est l’Univers qui tire un trait
Sur un espoir pour l’avenir
De pouvoir nous appartenir

J´ai vu des enfants s’en aller
Sourire aux lèvres et cœur léger
Vers la mort et le paradis
Que des adultes avaient promis

Mais quand ils sautaient sur les mines
C’était Mozart qu’on assassine
Si le bonheur est à ce prix
De quel enfer s’est-il nourri?

Quel testament, quel évangile
Quelle main aveugle ou imbécile
Peut condamner tant d’innocence
À tant de larmes et de souffrances?

La peur, la haine et la violence
Ont mis le feu à leur enfance
Leurs chemins se sont hérissés
De misère et de barbelés

Puisque l’on sait de par le monde
Faire la paix pour quelques secondes
Au nom du Père et pour Noël
Que la trêve soit éternelle

Qu’elle taise à jamais les rancœurs
Et qu’elle apaise au fond des cœurs
La vengeance et la cruauté
Jusqu’au bout de l´éternité

Je n’ai pas l’ombre d’un pouvoir
Mais j’ai le cœur rempli d’espoir
Et de chansons pour aujourd’hui
Qui sont des hymnes pour la vie…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s