De gris nuages

de gris nuages
tambourinent dans ma tête
l’orage a la peau dure
il faut l’étendue des fleuves
pour calmer l’horizon
de mes peines

le vent des aurores
soufflera encore

G. B.

Publicités

2 réflexions sur “De gris nuages

  1. Parfois, l’écriture de la poésie nous amène dans des zones inattendues. Et elle amplifie parfois de petites émotions, juste pour la beauté des images évoquées. Celles-ci surgissent au gré du processus de création… J’ai écrit ce poème il y a plusieurs semaines, et quand je suis tombé de nouveau sur ce bout de texte, ces jours-ci, je l’ai trouvé encore joli. Donc, en vérité, pas de nuages vraiment menaçants… Et la poésie a ça de particulier : elle permet au lecteur de s’approprier certaines images qui résonnent aussi en lui, d’en faire une lecture propre…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s