Je marche des heures

je marche
je marche des heures
pour éroder les hautes falaises
qui se dressent sur mon front
je cours
je cours sans cesse
pour atteindre les champs d’herbes vertes
qui se déroulent au bout de mes mains
je crie
je crie à tue-tête
pour libérer les rivières d’eaux limpides
qui grondent sous mes pieds
je rêve
je rêve d’espace
pour saisir les papillons de couleur
qui se dessinent avec le cœur
je marche
je marche des heures
pour retrouver la fraîcheur des clairières
et la liberté des pommiers en fleurs.

Ghislain B.

Publicités

3 réflexions sur “Je marche des heures

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s