Poésie et passion entre hommes

Je viens de terminer un livre qu’un libraire m’a fait connaître, et qui m’a été offert gentiment. Je ne connaissais rien de cet auteur ni de ce titre auparavant. Curieux, intrigué, un peu dubitatif aussi, j’en ai commencé la lecture… et j’ai été complètement conquis! Une découverte heureuse, réellement! En l’absence des hommes de l’auteur français Philippe Besson (paru chez 10/18).

« Été 1916. Vincent découvre la passion dans les bras d’Arthur, jeune soldat qui tente d’échapper pour quelques jours à l’horreur des tranchées. Dans le même temps, il ébauche une affection amoureuse avec l’écrivain mondain et renommé, Marcel Proust. Le temps de ce bel été, l’un va devenir l’amant, l’autre l’ami. Comme deux fragiles éclats de bonheur au milieu de la tragédie. » (4e de couverture)

Ce livre est empreint d’une poésie et d’une sensualité magnifiques. Il m’habite encore… même si je l’ai terminé il y a plus de deux semaines.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s