Poisson d’infini – une première

Je vous partage mon excitation et ma joie. Je viens de terminer ma première œuvre conçue à l’encre de Chine et aux pastels secs sur papier professionnel. Une porte s’ouvre à moi dans le monde des couleurs… un chemin nouveau accompagné surtout du plaisir de jouer tout en explorant la matière, tout en repoussant de plus en plus mes limites créatives. Quelle aventure trépidante!

J’en suis très heureux et je voulais juste vous en faire part. C’est simple, je sais mais… c’est un premier essai. Qu’en pensez-vous? Je suis vraiment content des pas que je fais cette année dans l’univers et le processus (mystérieux) de la création.

Poisson d’infini
Encre de Chine et pastels secs

© Ghislain Bédard, 2010

Publicités

4 réflexions sur “Poisson d’infini – une première

  1. Bonjour Ghislain,
    Je l’aime, c’est le plus beau poisson que j’ai eu la chance de voir. De par sa créativité, il me réjouit. Je le sens presque vivant.
    Félicitations et merci de me partager la fécondité de tes talents.
    Francine

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s