Les insectes

Les araignées tricotent d’immenses toiles.
Les guêpes s’amusent à compter les pétales.

Les vers de terre labourent les champs.
Les lucioles éclairent les passants.

Les fourmis creusent de longues galeries.
Les grillons entonnent leurs joyeux cris.

Les coccinelles aux pucerons font la guerre.
Les libellules agitent leurs ailes de verre.

Les chenilles se déguisent en monarques.
Les patineurs n’ont pas besoin de barques.

Tous ces petits artistes libres
exécutent un travail minutieux,
dans l’ombre, font de leur mieux
pour maintenir l’équilibre.

Poème tiré de :
BÉDARD, Ghislain et Annie, PETTIGREW,
La saison des jeux Poèmes et prières d’été
,
Montréal, Fides/Médiaspaul, 2007, p. 16-17.

Saisondesjeux

Publicités

3 réflexions sur “Les insectes

  1. Bonjour,

    Je voudrais utiliser ce poème, si vous le permettez, dans un de mes articles qui paraîtra prochainement sur mon blogue.

    Votre site est une mine d’information!

    MERCI.

    Artilia

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s