T’entendre

j’aimerais t’entendre
j’aimerais t’entendre
un cri peut-être trop indistinct

pourtant j’ai l’impression que tu rugis
qu’en moi tu t’insurges
comme un long frisson de peur
comme une courbe de sismographe
qu’ébauchent tes entrailles

un cancer te ronge est-ce cela?
comment peux-tu te plaindre de moi?
qu’ai-je fait pour que ta voix ne résonne plus?

j’essaie de t’entendre
parmi une foule de sourds
non, parmi le bruit des agités
ta danse n’émeut peut-être plus

taisons-nous

faisons taire nos corps qui s’entrechoquent
juste un instant
– silence bleu –
pour écouter et bien saisir

j’aimerais vraiment qu’on t’entende
se soucie-t-on de tes humeurs?
mais

ne rien changer

tu es peut-être une terre
tombée en oubli

© Ghislain Bédard, 2009

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s