2009 : Année mondiale de l’astronomie

Cher Gérard,

C’est notre année! Comme je sais que, tout comme moi, tu es un passionné du ciel, des astres et des étoiles, je t’écris ce petit mot pour te faire un clin d’œil amical. Nous avons parlé plusieurs fois de cette révérence envers l’univers qui nous anime, et depuis, je suis heureux de savoir que je ne suis pas le seul à vibrer aux sphères célestes. Quand je regarde le ciel, je suis ému. En profondeur. Je me rappelle la merveille infinie qu’est ce cosmos sans limites connues et notre petitesse devant ce mystère insondable. C’est une belle leçon d’humilité, d’ouverture abandonnée aux mystères qui nous dépassent, à la beauté de ce don inusité de la nature.

Comment imaginer que Jupiter, ce petit point très lumineux que l’on aperçoit ces temps-ci dans le ciel clair, contienne plus de 1300 fois la Terre? Que le Soleil, une petite étoile en comparaison aux autres, soit si gigantesque par rapport à la Terre (pensez à un grain de poussière comparé à un pamplemousse)? Que l’étoile Antarès, une supergéante, soit à elle seule 700 fois plus grande que notre astre du jour? Que notre galaxie, la Voie lactée, mesure plus de 100 000 années-lumière de diamètre et qu’elle contienne des milliards et des milliards d’étoiles? Et que notre propre galaxie en soit une parmi des milliards d’autres?

Ça donne le frisson. Ça relativise les choses : nos petites guerres, nos minuscules problèmes, nos infimes préoccupations… La Terre n’est qu’une petite poussière bien invisible dans tout cet univers aux dimensions incommensurables.

À l’occasion de cette Année mondiale de l’astronomie, la revue Ciel & Espace a publié un superbe numéro hors série (novembre 2008) qui présente les 80 génies qui ont révolutionné l’astronomie (de l’Antiquité au XXIe siècle). Je t’invite vraiment à le consulter. C’est un document magnifique qui déploie l’histoire de notre perception de l’univers et des découvertes qui ont bousculé notre vision de nous-mêmes. Et qui dit que notre perception actuelle de l’univers ne sera pas bouleversée par d’autres découvertes inusitées dans les prochaines années?

Cher Gérard, l’univers reste un mystère. Tu le sais mieux que moi. Et c’est ce qui suscite notre émerveillement. Et l’aiguillonne. Nous sommes si peu devant cette œuvre grandiose. On ne sait pas encore de quoi est composée la matière noire qui semble occuper 75 % de la masse de l’univers. On repousse constamment ses limites, qui reculent encore et toujours. On ne sait pas encore ce qu’il y a avant le big bang qui a eu lieu il y a 13,7 milliards d’années et si la compréhension que l’on en a est exacte. Et si l’expansion de l’univers accélère constamment (contrairement à ce qu’on croyait au départ), où s’en va-t-il? S’accroîtra-t-il à l’infini?

Restons alertes. Restons ouverts. Cet univers, dont nous sommes partie intégrante, attire nos regards, donne de l’élan à nos âmes, nous fait vivre. Continuons simplement à l’admirer sans cesse, avec respect, en nous rappelant ce que nous sommes en tant qu’humanité : rien… et tout à la fois. Uniques, du moins jusqu’à maintenant, dans l’univers. Précieux. Rares. Et rien ne dit que nous trouverons prochainement de la vie ailleurs… s’il y en a. L’hypothèse de la Terre rare est encore celle qui décrit le mieux la réalité.

Alors, bonne année mondiale de l’astronomie. Que l’univers te comble!

Bien à toi,

Ghislain

cieletespace

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s