Le châtiment de la cuisson…

Voici un petit jeu de mot d’une belle finesse d’un des premiers humoristes français, Alphonse Allais (1854-1905), qui, au rire gras et à la lourdeur des calembours d’alors, a opposé l’humour logique et glacé, précurseur de l’absurde. J’avais découvert ce petit jeu de mots, il y a longtemps. Mais j’ai encore ri aujourd’hui en tombant de nouveau sur ces quelques vers pleins d’esprit…

Le châtiment de la cuisson appliqué aux imposteurs

Chaque fois que les gens découvrent son mensonge,
Le châtiment lui vient, par la colère accru.
« Je suis cuit, je suis cuit », gémit-il comme en songe.
Le menteur n’est jamais cru!

Publicités

Une réflexion sur “Le châtiment de la cuisson…

  1. Je ne savais pas qu’Allais avait été l’un des premiers humoristes français, je suis contente d’en appendre un peu plus sur le sujet. Car si l’histoire littéraire est bien connue, ce n’est pas le cas de celle des humoristes.

    Et ce jeu de mot est drôle et fin, oh oui! Plein d’esprit.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s