Comment devenir fou

Voici quelques conseils qui pourront vous aider judicieusement dans vos choix de vie.

1. D’abord, choisissez de devenir travailleur autonome, et plongez sans filet.

2. Cherchez le plus de contrats possibles, et préférablement ceux qui exigent le plus de bénévolat.

3. Privilégiez les contrats dont les délais sont exigés pour la veille, ou à la limite le jour même.

4. Offrez les meilleurs taux horaires, les soumissions les plus basses et ne comptez pas le temps que vous mettez en surplus.

5. Ne comptez pas vos heures de travail. Travaillez à toute heure du jour, du soir, de la nuit ou de la fin de semaine.

6. Dites oui, oui et oui. Le client est toujours le patron. Un non pourrait faire diminuer votre stress et vous fermer des portes!

7. Travaillez sur plusieurs dossiers à la fois, ouvrez toujours plusieurs tiroirs dans votre tête, sans jamais trop les refermer.

8. Répondez sans faute à tous les appels téléphoniques et aussi à tous les courriels que vous recevez, même à ceux de coco@attrape.com.

9. Soyez constamment perfectionniste, méticuleux, et le plus « professionnel » possible dans tous les domaines.

10. Résistez à toute envie de tout foutre en l’air, de faire de l’air et de prendre l’air.

Eh oui! C’est un peu avec humour que je porte un regard sur mon travail qui s’est jeté dans les excès un peu, mais qui m’amène ces jours-ci à reconsidérer mes choix, à ralentir, à faire attention à moi et à ma santé. N’ayez crainte, je n’ai pas choisi la folie… mais quand même tout juste un petit peu celle qui nous permet les réalisations et les solutions les plus créatives et originales et qui nous fait voir les choses autrement. Pour le reste, je laisse cela à d’autres. Et vive le repos, le printemps et la lenteur. J’en ai bien besoin.

Et vous, dans quelles mauvaises folies vous jetez-vous avec excès?

Publicités

2 réflexions sur “Comment devenir fou

  1. Oui, prends soin de toi!

    Je me jette dans le même genre de folie que toi, accepter beaucoup de pain sur ma planche.

    Et quand ma planche déborde, je me jette dans la folie du vin rouge devant un film d’amour qui se passe en Angleterre…

    J'aime

  2. On a tous nos moments où on « pète la coche ». L’important, c’est de se reprendre, de revenir à soi, de prendre du temps pour se refaire… Et je trouve qu’une bouteille de vin rouge et un film d’amour qui se passe en Angleterre sont un excellent moyen de combattre le stress. Moi, j’avoue, ce sont de bons épisodes de Beautés désespérées… et de bons livres d’aventure et de magie! On prend soin de nous, Caroline, ok?

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s